Annee 2020

25 janvier 2021

Bilan de l’année 2020 dans l’immobilier

courtier arras

L’année passée n’a été de si mauvaise augure en matière d’achats immobiliers et ceux malgré la crise sanitaire, où 30% des jours de l’année ont été confinés en France.

Cette mise à l’arrêt a provoquée un bouleversement dans beaucoup de secteurs d’activité dont l’immobilier.

Revenons sur le déroulement de cette année pour mieux comprendre.

Avec l’année 2019 qui s’est avérée hors norme sur le nombre de transactions atteints, cette année 2020 s’annonçait de bon augure.

L’arrivée du premier confinement en mars, a bouleversé cette dynamique. Les restrictions strictes de celui-ci ont rendu impossibles les visites de biens, les déménagements, ainsi que les rendez-vous physiques chez les professionnels. Les retards de signature des avant-contrats ont aussi été une des conséquences de cette crise dans le secteur de l’immobilier. En cette période, on a pu constater une baisse de 60 à 70% des transactions par rapport à 2019.

Ce n’est qu’après le déconfinement qu’on a observé une légère hausse, cela dû notamment au nombre de ventes en cours qui se sont finalisées durant cet été et en début d’automne 2020. Car fin septembre, c’était plus de 900 000 transactions enregistrées en France métropolitaine et dans les départements outremer (à l’exception de Mayotte), une légère baisse de 5% par rapport à 2019, qui s’explique par l’abandon des transactions et par l’augmentation des prix.

De nouvelles perspectives

Après s’être reclus chez soi pendant plusieurs semaines, de nouvelles envies sont apparu chez les potentiels acheteurs : un besoin d’espace et de verdure. Nous avons donc vu apparaître des acquéreurs privilégiant deux lieux de vie. Un changement de mentalité qui a profité au secteur de l’immobilier.

En ce qui concerne les prix:

Les prix des appartements anciens ont augmenté de 2,2% au premier trimestre, de 1,7% au second et de 0,7% au troisième. Tandis que pour les prix des maisons anciennes sont restés relativement stables tout au long de l’année. Alors que depuis trois ans la hausse se situait proche des 2,5% par an, 2020 voit atteindre l’évolution des prix a plus de 4,2% en fin d’année.

Cela n’a pas empêché l’accès à la propriété cette année, car le secteur a su s’appuyer sur des taux d’intérêt extrêmement bas pour convaincre ses potentiels futurs acquéreurs.

Tout un secteur qui s’adapte

Le second confinement du mois octobre, moins restrictif que le premier, a eu un impact moindre sur l’activité immobilière. Avec le premier confinement et son lot de conséquences, les professionnels ont su mettre en place d’autres moyens pour pallier à la distance, particulièrement avec les autorisations de déplacements et la pratique des actes électroniques.

Autre note positive, les demandes de la FNAIM (Fédération Nationale des agents immobiliers) auprès du HCSF (Haut conseil de stabilité financière) pour assouplir ses recommandations sur les accords de prêts immobiliers, ont été entendues. Pour rappel, ses conseils établis en 2019, demandés aux établissements de crédit d’être vigilants sur deux points:

– Un taux d’endettement qui ne dépasse pas les 33%.

– Une durée du crédit immobilier qui ne dépasse pas 25 ans.

Grâce aux demandes de la FNAIM, certains acheteurs et notamment les primo-accédants, pourraient voir un regain de leur solvabilité et ainsi faire accepter leur crédit Immobilier. Néanmoins la prudence des banques est toujours de mise, et on ne saurait trop vous conseiller de faire appel à nos courtiers en immobilier pour vous accompagner dans vos démarches et faire valoir votre dossier.

On peut se poser la question si cette tendance continuera en 2021, ou si ce ne fut qu’une réaction propre à l’après-confinement ?

Au regard de cette année passée et  de la conjoncture actuelle, le secteur de l’immobilier reste encore prudent dans ses prévisions. Le marché actuel impacté par la crise a pour autant avec lui des paramètres indéniablement positifs :

– Des taux d’emprunts particulièrement bas.

– Une évolution démographique en hausse.

– L’attractivité du territoire français.

– Un investissement plus rassurant que les placements financiers spéculatifs.

Ce premier trimestre 2021 s’annonce sous les meilleurs auspices, avec un marché de l’immobilier qui s’avère encore sain, solide et sécurisant pour ses clients. Si le marché 2021 présage des prix stables, avec une baisse dans les grandes villes, 2021 devrait marquer la reprise économique, et ainsi relancer toute un secteur. En cette nouvelle année accès à la propriété semble même plus que possible mais concrètement réalisable.

Pour mettre toutes vous chances de votre coté dans vos futurs projets immobiliers, contactez-nous! Nos courtiers spécialisés en immobilier seront à vos côtés pour vous accompagner.

Appelez-nous au 03 21 15 78 99.

Sources:

Dalloz actualite

Immomatin

Loi Lagarde 2010 : Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

Coach FinanceA propos de nous
Coach Finance est une société de courtage en prêt immobilier basée à Arras (62000). En tant qu'Intermédiaire en Opérations de Banques et Services de Paiement, nous optimisons les demandes de crédit d'habitation.
N° ORIAS : 13003998
N° SIRET : 49226960000044
Membre AFIB
Venez discuter de votre projet immobilierNotre adresse à Arras
Étude gratuite et sans engagement de votre projet immobilier, contactez-nous :
Zones d'intervention (62)Votre courtier de proximité
Arras, Saint-Nicolas, Saint-Laurent-Blangy, Achicourt, Sainte-Catherine, Tilloy-lès-Mofflaines, Beaurains, Agny, Anzin-Saint-Aubin, Dainville, Roclincourt, Feuchy, Neuville-Saint-Vaast, Thélus, Marœuil Souchez, Givenchy-en-Gohelle, Pas-de-Calais...
Restons connectés !Notre présence sur les réseaux sociaux
Restez au courant des meilleurs taux et de notre actualité !
avis google 5 etoiles